Quelques projets au Mali

Projet Manantali II

Actualisation du Tracé de la Ligne, Contrôle et Supervision des Travaux de Construction de la Ligne Biterne 225 kv Manantali-Bamako et des Postes associés

Le Projet consiste au doublement la ligne HT Biterne 225 kv Manantali-Bamako, l’extension du poste de Manantali et la construction d’un nouveau poste à Kambila (Kati-Bamako). Cette nouvelle ligne fournira une capacité supplémentaire nécessaire pour évacuer la puissance supplémentaire produite par la future centrale hydro-électrique de Gouina ainsi que la centrale solaire de Kita et aussi créera une redondance dans le système pour assurer la disponibilité de l’alimentation.

Barrage Seuil de Kourouba

Contrôle et Surveillance des Travaux 

La première vocation du seuil de Kourouba est le rehaussement du plan d’eau du Sankarani pour sécuriser la mise en eau du périmètre de Maninkoura. Il devra donc rassurer l’approvisionnement du périmètre existant de Maninkoura pour la culture de contre-saison par la réalisation de ce seuil sur la rivière
Sankarani et faciliter l’aménagement d’un potentiel irrigable de 5 000 hectares de plaines situés le long de la rivière Sankarani en aval du barrage de Sélingué.et en amont de la confluence avec le Niger.

Le seuil de Kourouba est constitué de deux ouvrages distincts séparés par l’ilot central dans le cours de la rivière Sankarani. La partie gauche de l’ouvrage est raccordée par une piste en terre à la digue de Maninkoura au niveau de la station d’exhaure N°5. Tandis que la partie droite est reliée directement au village de Kourouba par l’intermédiaire de la piste existante venant du carrefour des routes Ouélessébougou – Kourouba et Kourouba – Dangasso – Bamako. Les travaux ont consisté, pour le volet génie civil à la construction d’un seuil mobile, d’un seuil fixe (zone hydroélectricité), de ponts, des voies de raccordement, d’une passe à poissons et travaux divers ; pour le volet équipements hydromécaniques à l’installation de clapets mobiles.

Projet N’Débougou IV 

Actualisation de l’Étude de Faisabilité du Projet N’Débougou IV (4 200 ha)

La Zone de NDébougou constitue l’une des 7 zones de l’Office du Niger du Mali. Elle occupe la partie Est du Kala Inférieur et couvre une superficie de 11 757 ha.

La présente étude a pour objet l’actualisation de l’étude de Faisabilité de 1998 pour la superficie non réhabilitée (casier de N’Débougou IV).

Le Projet  a pour objectif le réaménagement hydro-agricole d’un réseau d’irrigation d’une superficie brute d’environ 4 200 ha à partir des infrastructures hydrauliques suivantes :

  • Le distributeur de N’Débougou sur une longueur de 22 945 ml, 21 partiteurs et sous partiteurs pour une longueur totale 26 351 m et des arroseurs ;
  • Le réseau de drainage composé du drain principal de Siengo (26 565 ml), du drain principal de N’Débougou (12 617 ml), de 21 drains partiteurs et drains sous partiteurs (32 632 ml) et des drains d’arroseurs ;
  • Le parcellaire comprenant les rigoles d’irrigation et de drainage ainsi que le compartimentage des parcelles par des diguettes.

En plus de l’actualisation des 4 200 ha de N’Débougou, l’étude portera aussi sur :

  • L’évaluation de la section du distributeur Grûber Nord ;
  • L’établissement des études d’impact environnemental et social (EIES) ;
  • L’intégration de l’aménagement des hors casiers de N’Dilla (548 ha) et du Partiteur S12 de Siengo (345 ha) ;
  • L’amélioration de l’irrigation de quelques petits périmètres maraîchers de la zone de projet.

Projet IRRIGAR/REAGIR/IPRODI

Délégation de Maîtrise d'Ouvrage

  • Appui technique à la réalisation des aménagements hydro-agricoles (AHA) :
  • Mobilisation et organisation des populations ;
  • Planification participative des mesures d’investissement ;
  • Sélection de bureaux pour la réalisation des études ;
  • Sélection des entreprises pour l’exécution des travaux ;
  • Passation des marchés, contrôle et réception des travaux ;
  • Organisation de la contribution des bénéficiaires ;
  • Gestion du fonds de disposition et des fonds fiduciaires.  
  • Appui technique à la mise en valeur :
  • Assistance à l’encadrement des paysans ;
  • Appui à la structuration, renforcement de capacité et fonctionnement des organisations paysannes ;
  • Formation des responsables villageois de chantier de construction de barrage ;
  • Elaboration des règles/ conventions d’exploitation des nouvelles terres aménagées ;
  • Organisation de visites d’échange d’expérience des producteurs ;
  • Etudes spécifiques (par ex., sur la rentabilité de motopompes) ;
  • Delta intérieur : suivi des résultats par télédétection avec analyse d’images satellitaires/SIG.  
  • Quelques Réalisations :
  • Construction de 236 nouveaux AHA (Barrages, Seuils d’épandage) 10 608 ha ;
  • Consolidation/réhabilitation de 215 AHA 7 976 ha ;
  • Construction de 294 km de pistes rurales ;
  • Construction de 45 nouveaux magasins de stockage ;
  • Aménagement de 32 nouvelles mares ;
  • Consolidation de 38 mares ;
  • Réalisation de mesures de protection environnementale ;
  • Elaboration des cartes thématiques (SIG) ;
  • Suivi des activités et résultats par télédétection (images satellitaires).
Défilement vers le haut